La Fédération Française du Bâtiment Val-d'Oise est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

EDITO

Le 04 avril 2019
DEFENDRE DES VALEURS

Ces dernières semaines, force est de constater que les deux organisations patronales du secteur n'ont pas la même définition du service adhérents!

En 2003, à l'initiative de la CAPEB, une cotisation de 0.15% de la masse salariale a vu le jour pour financer le dialogue social dans les entreprises de moins de 10 salariés..Bien entendu, les syndicats de salariés ont applaudi des deux mains cette initiative d'une organisation patronale de taxer les employeurs! 

Dès le départ, la FFB s'est élevée contre cette taxe estimant que dans ces petites entreprises le dialogue, qu'il soir social ou autre, est permanent. et qu'il n'est en aucun cas besoin de rajouter une taxe complémentaire. Et puis comment proposer, dialoguer, être force de proposition vis-à-vis du gouvernement quand une taxe vous finance en partie?

Mais ne soyons pas dupes, à quoi sert cette taxe? A financer cette organisation patronale et les syndicats de salariés en perte d'adhérents.

Dans le contexte actuel, la FFB continue de se battre pour la suppression de cette taxe de 0.15% et cela provoque des actions incompréhensibles:

- L'annulation récente de la Convention Collective Nationale Ouvriers pourtant plus avantageuse pour tous, du fait du front syndical ouvrier;

- La remise en cause par la CAPEB des statuts de l'OPCO de la construction, structure permettant une simplification et un meilleur accès aux formations initiales et de perfectionnement!

 

Nous vous invitons donc à faire connaître ce positionnement incompréhensible de la CAPEB, organisation patronale censés représenter les artisans, qui souhaite maintenir cette taxe de 0.15% qui finance tout, et pas seulement le dialogue social, au détriment de vos entreprises artisanales.
Compter sur nous pour continuer notre engagement à défendre l'intérêt des artisans et des PME.

 

 

 

 

Sébastien THAVEAU

Président de la FFB 95


Le 04 avril 2019